Sélectionner une page
janvier 22, 2022
Puits de forage de Mbinudita Phase 1

I. milieu

L’eau est la clé principale d’un meilleur niveau de vie, car l’eau est l’un des principaux besoins humains. Et l’eau a un impact énorme sur la santé, l’éducation, l’économie, le bien-être et l’égalité.

A Mbinudita, l’eau fait partie des énergies actuellement assez difficiles à obtenir. L’un des facteurs contributifs est le type de sol rocheux, de sorte que le point de la source d’eau est éloigné de la surface du sol. Une autre raison est qu’il n’y a pas beaucoup de puits disponibles, de sorte que les résidents doivent affluer vers des puits qui sont souvent à sec ou marcher 1,5 à 3 kilomètres jusqu’aux sources.

La norme d’éligibilité pour les besoins en eau potable est de 49,5 litres/habitant/jour. L’organisme mondial de l’UNESCO lui-même a déterminé en 2002 le droit humain fondamental à l’eau, qui est de 60 litres/personne/jour. A Mbinudita Sumba, elle est inférieure à 10 litres/personne par jour en raison de la difficulté d’accès à l’eau potable.

Pour obtenir de l’eau, les habitants de Mbinudita doivent marcher environ 1,5 à 3 km jusqu’à une source, à savoir la source Matawai Payunu. Habituellement, ils utilisent des jerrycans de 5 litres, 1 personne peut prendre 3 à 5 jerrycans, avec des aides au transport de vache ou de buffle, ils peuvent charger jusqu’à 10 jerricans de plus. Il y a aussi un puits traditionnel, d’une profondeur de 12 à 35 mètres, généralement les mères font aussi la queue pour laver les vêtements et les ramener à la maison pour les besoins de la cuisine. Il n’est pas rare que du bétail se joigne également à la file d’attente pour obtenir des rations d’eau.

II.1. Sondage et socialisation

Point d’eau
Ce puits de forage a été creusé sur le terrain d’un habitant du village de Mbinudita nommé M. Indra, à une distance d’environ 160-250 mètres sous l’école avec une profondeur d’environ 45 mètres.

Bénéficiaires de prestations
Les plus grands bénéficiaires de cette eau de puits foré sont les résidents de l’école de Mbinudita et les résidents de Mbinudita dans les RT XX et XX, avec un total de XX familles, avec un total de XX résidents. Cette eau sera stockée dans des réservoirs scolaires avant d’être distribuée à d’autres réservoirs dans d’autres RT par des canalisations.

Accès routier
Cet accès routier devient très important car les équipements lourds doivent atteindre le point de forage. Les routes n’étant toujours pas encombrées, l’équipe a dû trouver le trajet le plus court et possible avec plusieurs alternatives car s’il commençait à pleuvoir, ce serait très glissant.

Socialisation
La socialisation concernant l’approvisionnement des puits forés à Mbinudita a été réalisée dans les écoles avec les résidents locaux, cette socialisation a été réalisée pour obtenir l’appui des résidents dans le processus d’approvisionnement, de la construction au processus d’entretien. De citoyens à citoyens, pour une qualité de vie meilleure et plus saine.

II.2. PRÉPARATION
Les préparatifs du forage sont effectués en deux étapes, la première étant la mise en place des maisons de travail et le nettoyage des routes d’accès pour les véhicules pour atteindre le point de forage, à la fois pour transporter de l’équipement lourd et des camions-citernes d’eau, car le lieu de forage est à environ 500 mètres de la route.

Cette maison de travail est faite de bois fendu et de bambou, résultat du rassemblement de la communauté autour du point de forage. Tout le monde a travaillé ensemble, n’a pas attendu les commandes, chacun a participé de sa propre initiative. En moins d’une journée complète, le bâtiment de l’hospice avait été érigé, sous la forme d’une maison sur pilotis qui sera plus tard installée avec un toit en bâche lorsque les travaux commenceront.

Traditionnellement, ce processus commence également par une cérémonie, M. Awang en tant que chef traditionnel qui adhère toujours à la croyance Marapu, commence par une cérémonie traditionnelle pour obtenir le processus de régularisation de l’eau et ne soit pas dérangé, puis installe une clôture autour du forage à condition que les femmes ne soient pas autorisées à entrer. la zone jusqu’à ce que le processus de forage soit terminé.

II.3. FORAGE

Le forage des puits est effectué à l’aide d’une machine de forage avec un trépan spécial car cette zone est assez rocheuse. Le processus de forage a duré environ 10 jours, a été interrompu un instant car le foret était cassé car la roche était trop épaisse et n’a donc pas pénétré immédiatement, et a finalement dû remplacer le foret par un neuf.

De l’eau a été trouvée à une profondeur de 42 mètres du niveau du sol, avec des eaux souterraines propres et assez constantes le jour 13, tous les résidents se sont réjouis. A partir de cette profondeur, l’eau remonte à la surface jusqu’au 18ème mètre.

Actuellement, le puits foré a un encaissement de ciment installé avec une vanne de tuyau prête pour l’installation d’une pompe à eau.

Toute la série de processus de forage a duré 13 jours avec une profondeur de forage de 42 mètres. Dans le graphique ci-contre, il semble de plus en plus doux, c’est parce qu’au-dessus du chiffre de 30 mètres, on trouve des roches très dures de sorte qu’en une journée seulement une profondeur d’environ 1 mètre est trouvée.

II.4. Obstacles sur le terrain

    • La pluie, cela rend les accès routiers glissants si bien que le processus de mobilisation des camions transportant des bots ne peut pas atteindre le point de destination et la solution est d’être transporté manuellement et par relais par les habitants avec des outils de fortune même à mains nues.
    • L’outil de forage, à une profondeur de 30 mètres, a trouvé une roche épaisse qui a rendu le trépan problématique et a dû être réparé. L’équipe s’est donc rendue à Waingapu pour réparer le trépan afin qu’il puisse reprendre son travail.
    • Dans le processus de forage, de grandes quantités d’eau sont nécessaires, le 6ème jour l’eau dans l’abri défenseur s’est épuisée, j’ai commandé de l’eau du réservoir mais elle n’est pas arrivée. Alors parce que le processus de forage doit se poursuivre, l’équipe a pris des mesures pour drainer l’eau du réservoir de l’école à l’aide d’un tuyau d’une distance d’environ 200 mètres.
    • L’ensemble du processus a été dépassé et à la fin de l’activité, il y a eu un problème avec la participation de la communauté, c’est parce que le processus de chargement et de déchargement du matériel de forage a été effectué la nuit, donc peu de résidents ont participé en raison du temps pluvieux et du manque d’éclairage, donc l’équipe et seulement quelques résidents ont dû faire cette activité jusqu’à la fin.


<

Voir la proposition

 


Last updates from us

Recent Post

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.